Personne n’aurait pensé que de nos jours, même les culottes usagées pouvaient constituer un business florissant. Effectivement, les adeptes des panties adultes n’hésiteront pas à mettre leur main à leur portefeuille pour acquérir des dessous sales pour assouvir leur fantasme.

Les culottes usages : une histoire qui ne date pas d’hier

Communément appelé « Burusera », le culte de la culotte usagée qui se traduit par « la commercialisation de petites culottes de lycéennes ou d’étudiantes » voit le jour au Japon. À Tokyo, des distributeurs automatiques spécialement conçus pour les dessous usagés ont été installés à travers la ville dans les années 90. Peu de temps après, les pays anglo-saxons adoptèrent, eux aussi, cette pratique peu commune. Internet favorisera cette propagation dans plusieurs pays du monde. Au départ, de simples sites d’annonces ont été utilisés pour la commercialisation des culottes usagées. Des sites spécialisés voient ensuite le jour, donnant de l’ampleur au phénomène qui se propage sur toute la toile. De nos jours, bon nombre de femmes n’hésitent pas à mettre en ligne leurs petites culottes pour gagner de l’argent facilement vu l’engouement voué à cette pratique.

Des culottes utilisées, dans quels buts ?

Réutiliser des culottes usagées paraîtrait surréaliste pour certaines personnes. Et pourtant, les statistiques indiquent que cette pratique est bien plus commune que l’on ne le croit : 31 % des hommes se seraient déjà masturbés avec des culottes usagées, 30 % prennent du plaisir à les sentir; 13 % les porteraient, 12 % des hommes les rangent, tandis que 8 % les lèchent. Les adeptes de cette pratique expliquent qu’il ne s’agit en rien d’un problème mental, mais bel et bien d’un moyen d’assouvir leurs fantasmes et leur désir sexuel de se sentir plus proches des femmes et de leur intimité à travers l’utilisation de leurs dessous déjà utilisés. Ce qui procurerait une réelle satisfaction sexuelle !

Toutefois, il faut comprendre qu’il existe différentes sortes de fétichisme, que les adeptes ont chacun leur préférence en matière de textures, d’odeurs, de type de lingeries… Chaque client pourrait donc effectuer des demandes spécifiques en fonction de leurs besoins, de leurs préférences et de leurs goûts.

Où peut-on se procurer ou vendre des dessous usagés ?

Il est avant tout essentiel de noter que ce type d’activité est tout à fait légal du moment que la transaction est effectuée entre adultes majeurs et consentants. En outre, les culottes usagées se retrouvent surtout par le biais d’internet, sur des plateformes totalement dédiées à cet effet. Prenant de plus en plus d’ampleur, cette activité compte d’ailleurs désormais de nombreux points de vente sur de nombreuses zones bien définies. Outre les culottes usagées, ces sites proposent également d’autres produits intéressants tels que des bas, des chaussettes, des collants ou même des serviettes hygiéniques et des tampons usagés ! De plus, il y a également des sites et des plateformes dédiés également à la gent féminine fétichiste qui proposent pour les femmes des dessous masculins usagés. Pour ce qui est du prix, il est établi selon la qualité du produit, c’est-à-dire en fonction de la durée où l’on a porté la culotte en question : donc, plus elle est usagée, plus elle coûtera cher…