La vente et l’achat des culottes et des strings sales sont un business tout à fait légal, à condition que les transactionnaires soient majeurs et consentants. Il tient de noter que la « manne » qui est mise en vente n’est pas sale, dans le sens où le tissu est infesté de microbes ou de matières fécales. Bien sûr, des culottes de ce type existe, mais dans l’autre contexte, « sale » signifie usagé et déjà porté. À la rigueur, ces culottes présentent quelques traces d’urine ou des sécrétions vaginales.

Les acheteurs sont-ils des pervers ? Non, pas forcément !

Les consommateurs des culottes usages, qui sont à 90 % des hommes ne sont pas forcément des pervers. Des études ont démontré que la grande majorité des acheteurs sont en couple et ont entre 18 et 40 ans. Ces personnes sont donc psychologiquement stables. Qu’est-ce qui justifie cet attrait pour les culottes déjà portées par les autres femmes ? Nul ne le sait exactement. Les motivations sont personnelles. Mais de ce que l’on sait, il est ici question de fantasme inavoué. Les hommes ne l’avoueront jamais, mais ils aiment l’idée de partager l’intimité des femmes. Il ici question d’un plaisir fétichiste tout à fait commun, au même titre que le fétichisme des pieds ou le bondage. Alors, si vous ressentez le besoin d’acheter une culotte usage, ne vous retenez surtout pas.

Des culottes pour tous les goûts

Que vous ayez besoin d’une culotte usage en coton, en lycra, en dentelle, d’un string, d’un shorty ou d’un tanga brésilien, il vous suffit d’en faire la demande. Ces culottes ont été portées au moins durant 24 heures. Quant aux meilleurs produits, ils ont été portés pendant plusieurs jours successifs. Ces culottes sont-elles odorantes ? À la limite, elles le sont. Mais c’est là où se situe toute la beauté du fantasme. Il vous est possible d’obtenir des demandes précises, mais en y mettant le prix. Dans le jargon des fétichistes, les culottes les plus demandées sont baptisées « champagne » car elles sont imprégnées d’urine. Sans donner plus de détails, vous pouvez également obtenir des culottes « fraise » ou « caviar ».

À quoi servent ces culottes ?

Les usages sont multiples. Si les uns ne se contentent que de les collectionner, les autres les portent, les reniflent ou se masturbent avec. Il est possible de tirer du plaisir de multiples façons avec ces culottes usagées.