Quel beau fétichiste ne désire pas regarder ce qui se cache sous les vêtements de la femme qu’il croise ? Quelle pourrait bien être la couleur de ses sous-vêtements ? Sont-ils en dentelles ? Plutôt classique ou plutôt sexy ? Et la culotte, cette pièce très convoitée par les coureurs de jupons ? Il existe en ce moment une nouvelle tendance venant de l’Est du globe qui pourrait satisfaire les plus grands fétichistes : les culottes usages.

Culottes usagées : les origines

Tout le monde connaît en tout cas les idées plutôt fétichistes des Japonais. D’abord avec des personnages féminins de mangas très sexy, voire nus, et actuellement une nouvelle tendance à la fois originale et insolite. Dans les années 1990, le phénomène « burusera » prenait une grande ampleur à Tokyo. Les petites culottes de lycéennes et d’étudiantes ont été commercialisées grâce à des distributeurs automatiques de lingerie. Les prix sont compris entre 10 $ et 80 $, selon la culotte (de souillée à très souillée). Cela dit, la culotte devient un objet érotique culte en fin de journée au Japon. Il en existe plusieurs types comme les Seiri Panties, les Loli Panties, les Nugitate Shiyouzumi Panties et bien d’autres encore. Actuellement, le phénomène « burusera » se répand presque dans tout le globe. Aux États-Unis comme en Asie, en passant par l’Europe.

Culottes usagées : un nouveau business

À ce que l’on sache, et ce que l’on a toujours fait, la culotte se lave. C’est la logique des choses, d’ailleurs l’hygiène est également prise en compte. Mais on dirait que bon nombre de nouveaux adeptes ne sont pas du tout d’accord. Pourquoi ? Tout simplement parce que les culottes sales les rapportent de l’argent. Et plus elles sont sales, plus elles valent beaucoup plus. Alors, si vous désirez retirer les vôtres du placard pour ensuite les écouler, l’internet est à votre disposition. En effet, vous avez la possibilité de vendre en ligne vos culottes usées. De plus en plus de sites web et blogs voient le jour rien que pour ce domaine. Nombreuses sont les femmes de toute catégorie (mère au foyer, étudiante, célibataire, etc.) qui se lancent dans ce nouveau business. Certaines affirment avoir un véritable revenu complémentaire avec une somme allant jusqu’à 1 000 euros. D’autres attestent gagner un revenu supplémentaire avec 300 à 500 euros. En tout cas, le gain varie selon le site, la période… mais aussi de vous !

Au grand plaisir des hommes !

Célibataire ou pas, le fétichiste a toujours cette envie de tenir dans ses mains une culotte déjà usée. Caresser sensuellement la partie du milieu, sentir l’odeur enivrante du bout du nez, fermer les yeux et penser aux choses que l’on désire tant… Portées pendant des jours, pendant les menstruations, imprégnées de mouille, d’odeur et de tâche, les culottes usages ont toujours su comment réveiller le plaisir, l’orgasme, l’excitation chez un homme. Que ce soit des culottes en dentelles ou pas, des strings et bien d’autres types de lingeries déjà usées, les différents sites ne cesseront de vous satisfaire.